Les types de courses de voile

On compte plusieurs types de courses et de compétitions de voile. Les courses classiques, on les appelle les régates ; elles sont organisées par les clubs de voile. Il y a aussi les match-race qui concernent les tentatives de record de traversées et les duels. Certaines courses peuvent être effectuées en solitaire tandis que d’autres sont en équipage.

Les courses classiques

La régate est le format de course que les centres nautiques proposent et organisent le plus souvent. Il y a d’autres appellations qui indiquent cette course : « parcours banane », « parcours trapèze », « régate in shore ». La ligne imaginaire de départ est entre deux bateaux. Des marques de parcours ou des bouées délimitent l’itinéraire. Le principe, c’est de réaliser de nombreux tours entre différentes bouées. Les compétiteurs devront alors maîtriser les techniques de manœuvre et bien entendu de conduite.

Le match-race

Le match-race est le duel entre deux bateaux en équipage. Il y a des règles pour ce jeu. De leurs points de départ respectifs, les bateaux se rencontrent sur un point et s’affrontent. Le face à face se fait sur un parcours classique. Le vainqueur d’un manche est celui qui devance son adversaire ; le gagnant du match-race est celui qui remporte trois manches. Le duel est assisté par plusieurs arbitres. Une pénalité correspond à un tour complet sinon une manœuvre supplémentaire qui fera certainement perdre du temps, mettant l’adversaire en position de force.

Les courses transatlantiques

Une course transatlantique ou une transat est une course qui consiste à traverser l’océan Atlantique ; le vainqueur sera celui qui sera arrivé en premier sur le côté opposé. Les traversées sont diversifiées, de même les règles. La transat la plus connues est « La Route du Rhum ». C’est un jeu en solitaire, sans assistance ni escale, qui se déroule tous les 4 ans. Cette transat comprend par ailleurs diverses catégories, multicoques ou monocoques, qui sont classifiées suivant la taille. Le parcours est entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.